Penser à boire


Penser à boire suffisamment, de l'eau de qualité.  
Alterner les eaux car elles ne sont pas toutes minéralisées ni "draineuses" de la même façon.
Ne pas boire plus qu'il n'est nécessaire non plus. Boire à sa soif est l'idéal normalement, mais des signes doivent inciter à boire un peu plus, notamment une peau sèche. Boire de préférence par petites gorgées régulièrement.

- Boire avant le repas si on a soif car l'eau ingérée sera déjà en partie absorbée au moment de l'arrivée des premières bouchées alimentaires dans l'estomac. Et s'il reste de l'eau, cela sera favorable à la "décompactisation" des amylacés et à l'action ultérieure de la ptyaline salivaire.

- Boire pendant le repas si on a soif, cela va favoriser la digestion des amylacés pendant le premier temps de la digestion stomacale.

- En fin de repas, une infusion, un café ou un thé chaud, favorisent la digestion.

Eviter de boire entre 1h et 2h30 après le repas. C'est le temps de la digestion des aliments protéiques et le PH stomacal étant très acide pendant ce moment, l'eau en diluant considérablement l'acide chlorhydrique et la pepsine va perturber la digestion. Mais si la soif est présente, il faut boire, car il y a demande.

L'eau gazeuse est à consommer en petite quantité, et éviter de boire des sodas, des sirops et toute boisson produite de façon industrielle.

Quant au vin, en boire de temps en temps, de la plus grande qualité possible.

Référence  : livre "Diététique de l'expérience" de Robert Masson
que vous trouvez en vente dans la rubrique "librairie" en page d'accueil du site

 
Attention, commande hors France

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

Rechercher