04 50 28 40 23

Découvrez notre magasin !

C.Cial. Les Vertes Campagnes
75 cc rue des Vertes Campagnes
01170 - GEX
L'entretien de nos articulations est primordial pour une bonne santé. Cela commence avant tout par notre alimentation qui doit être la plus saine et la plus équilibrée possible.
(voir également la partie "Silice" en page d'accueil du site, partie "1-Bases essentielles").

Et voir également certains thèmes traités spécifiquement, exemple :
- Arthrose
- Tendinite
- Sports

Une articulation est une partie du corps où se réunissent deux ou plusieurs os permettant un mouvement adapté à l'anatomie du corps humain.

Au début de la vie, le squelette est composé de cartilages ; les membres de l'enfant sont flexibles et permettent des chutes sans brisure. Le cartilage ne renferme pas de vaisseaux et c'est lorsque ceux-ci apparaissent que les cellules conjonctives repoussent les cellules cartilagineuses ver les extrémités osseuses, ce qui a pour effet d'allonger le squelette. L'ossification se poursuit ainsi, en partant de la partie médiane de l'os, avec les substances édificatrices, silice notamment, apportées par le sang dès l'installation des vaisseaux.


Le tissu osseux doit pouvoir se laisser modeler pour atteindre et conserver sa forme définitive. Certaines parties du squelette restent cartilagineuses, ce sont les parties de contact des os, les disques inter-vertébraux, une partie de la cage thoracique, du nez, des oreilles. Les surfaces articulaires sont revêtues par une couche de tissu cartilagineux.

 

L'os se durcit avec l'âge et devient plus fragile dans la vieillesse ou même plus tôt si le sang ne lui apporte pas les matériaux voulus ou n'assure pas convenablement l'évacuation de ses cellules à renouveler. Malgré sa rigidité, l'os doit conserver une certaine souplesse et l'état normal du tissu osseux résulte du bon équilibre dans la répartition de deux éléments primordiaux : la chaux et le collagène.

Dans la première enfance, les os contiennent plus de collagène ; à la fin de la vie, c'est la chaux qui l'emporte. Chez l'enfant, celase traduit par une mollesse exagérée de l'os, par excès de collagène et insuffisance de chaux. Chez la personne âgée, si celle-ci n'élimine pas correctement l'excès de sels calcaires de ses os, ceux-ci deviennent extrêmement fragiles et se rompent d'autant plus facilement que l'épaisseur de la paroi osseuse diminue avec l'âge.


Coté psy ...
L'articulation représente la facilité, la mobilité, l'adaptabilité et la flexibilité, donnant au mouvement grâce et fluidité et toutes ces qualités simples sont possibles avec une articulation en parfait état.

Comme l'os représente la forme d'énergie la plus "dense" et la plus fondamentale de l'existence, les problèmes articulaires sont impliqués dans toutes les composantes physiologiques du corps, tissus, sang, etc...Un trouble articulaire indique une résistance, une certaine raideur dans mes pensées, dans mes actions ou dans l'expression de mes émotions souvent refoulées.
Une inflammation survient si j'ai peur d'aller de l'avant : je deviens incapable de bouger, j'ai de la difficulté à changer de direction, je n'agis pas avec spontanéité, j'hésite ou je refuse de m'abandonner à la vie et de faire confiance. Lorsque j'ai de la douleur ou de la difficulté à bouger, mon corps exprime que je ne veux pas comprendre (ou accepter de comprendre) quelque chose qui me limite dans l'expression du Soi.
Une jointure est un endroit où deux os se rencontrent. Un malaise ou une maladie concernant celle-ci dénote une inflexibilité par rapport à moi-même ou envers une personne ou une situation. Je peux trouver face à quel aspect de ma vie j'ai avantage à être plus flexible en regardant quelle partie de mon corps est affectée.

 

Par rapport à ma rigidité à comprendre, en regardant cette partie affectée, je peux activer le processus qui consiste à accepter que j'ai quelque chose à comprendre. Par exemple, les poignets, les coudes, les épaules ou les mains douloureuses indiquent que je dois cesser une action ou un travail quelconque. Je veux me replier sur moi-même (coudes) car je suis fatigué ou las de faire ce que je fais ou d'être ce que je suis ; je ne veux plus en être responsable (épaules). Les hanches, les genoux et les pieds (membres inférieurs) indiquent que je ne désire plus poursuivre la vie avec les difficultés qu'elle comporte.

L'attention sur un seul et même endroit, c'est à dire fixer inconsciemment l'énergie ou l'émotion sur une seule articulation, peut faire cristalliser cette énergie et immobiliser l'articulation. Dans ce cas, le processus d'acceptation au niveau du coeur est essentiel pour intégrer la prise de conscience par rapport à cette maladie ou ce malaise, et ainsi s'en libérer.



Retour aux produits