04 50 28 40 23

Découvrez notre magasin !

C.Cial. Les Vertes Campagnes
75 cc rue des Vertes Campagnes
01170 - GEX
Pour améliorer le transit, le premier conseil est toujours le même, c'est à dire une alimentation saine, équilibrée et variée. Vient s'ajouter également la partie "psy" du problème et là inévitablement, ce sont les Elixirs Floraux (voir en page d'accueil, partie "1-Bases Essentielles") qui sont très utiles.
Et bien-sûr, un problème d'élimination est le signe que les Probiotiques ne sont plus en nombre suffisants, voir ont totalement disparu, notamment si on ingère un peu trop de produits chimiques. Il "suffit" donc de re-coloniser son système grâce à la prise de probiotiques de qualité en gélules, et petit à petit les choses vont rentrer dans l'ordre. C'est là, où COLONUTRIL, (voir en page d'accueil, partie "1-Bases Essentielles") va produire des résultats remarquables grâce à ses 10 principales souches de lactobacilles probiotiques vivants haute concentration parfaitement stabilisés.

La plupart des maladies n'ont pas d'autre point de départ que la constipation. La constipation engendre la rétention de déchets toxiques pouvant avoir des conséquences très graves sur notre santé, l'accumulation des matières dans le côlon entretenant un milieu malsain où les putréfactions intestinales peuvent venir souiller les organes voisins qu'elles dégradent. En effet, ces déchets non évacués passent la barrière intestinale et contaminent ensuite tout l'organisme. Elle semble devenir un véritable fléau. 30 % des consultations médicales feraient suite à un trouble digestif et intestinal, 20 % des autres consultants souffrant des conséquences de ces troubles par le biais d'autres maux !


Rappelons l'importance de la régularité des selles -quotidiennes, voire biquotidiennes- qui permet d'évacuer nombreux germes nocifs (des germes saprophytes comme le Candida Albicans par exemple) avant que ceux-ci ne deviennent des parasites pathogènes. Il est évident également que des intestins "libérés" sont moins soumis au stress des gaz qui induit toujours ballonnements, douleurs abdominales, éructations, aigreurs, voir mêmes des migraines.
Ces taux élevés de constipation sont le fruit empoisonné d'une alimentation déséquilibrée, comportant beaucoup trop de produits chimiques. Le raffinage industriel, des céréales notamment (farines blanches, pains blancs, etc ), la sur-consommation de produits dénaturés comportant nombre de produits chimiques détruisant notre flore probiotiques, et entravant la formation de la bile (additifs, pesticides, etc..), et la sous-consommation de fruits et légumes (avec leurs parties cellulosiques) font que nous ne trouvons plus assez de "fibres" dans notre alimentation.
Des solutions peuvent aider l'intestin à se soulager mais n'ont aucune action sur l'origine de la constipation. Elles peuvent même être dangereuses si ce sont des drogues laxatives irritantes qui tuent la flore des intestins. Ceux-ci deviennent alors en permanence irrités et sont mis sous la dépendance de cette drogue, l'organisme devenant incapable d'assumer ses "fonctions" normales.
En faisant confiance à la nature, en mangeant des fruits de qualité, de préférence non pelés, des légumes sains, du pain complet ou demi-complet, des huiles de 1ère pression à froid (l'huile d'olive est très active dans ce domaine), on peut rétablir un certain équilibre.
Si les symptômes persistent, il est sans doute nécessaire de prendre des probiotiques de qualité pour re-coloniser son système et ainsi traiter en amont ce problème de déséquilibre dans l'élimination.
Un autre facteur de la constipation n'est pas à négliger non plus, C'est ainsi qu'il peut devenir dangereux de ne pas aller à la selle dès que le besoin s'en fait sentir ; les matières précédemment molles, se durcissent, adhèrent à la paroi intestinale qui en absorbe très rapidement les liquides. Il se produit un phénomène nerveux inverse, et les selles peuvent revenir en arrière. Le mécanisme de la défécation sera perturbé si ces faits se retrouvent trop souvent.

Quant aux diarrhées, il faut discerner entre la diarrhée chronique, permanente ou intermittente, et la diarrhée survenant par crises courtes et isolées. Ces dernières étant simplement, dans la plupart des cas, la traduction d'une réaction de l'organisme devant une surcharge alimentaire, une agression toxique ou autre situation anormale. Elles démontrent que l'organisme se défend bien, tout au moins de cette façon.
Par contre, les diarrhéiques s'abstiennent le plus généralement d'aliments crus, ce qui est une erreur capitale puisque ce sont justement les mieux aptes à favoriser la reconstitution de l'équilibre intestinal perturbé. Certains comme la carotte ou le chou, sont de puissants remèdes pour les intestins. A l'état cuit, cela peut ne pas toujours être supporté, alors qu'à l'état cru, c'est une très bonne chose très bien supportée.
Dès lors que nous ne sommes pas vigilants quant à la qualité et au mode d'alimentation que nous choisissons, nous perturbons durablement et profondément les mécanismes subtils qui concourent au maintien de notre santé.


Côté psy ...
Les personnes qui souffrent de constipation ont souvent tendance à croire qu'elles risquent de subir des manques sur le plan matériel et, sans être foncièrement avares, elles sont portées à faire des réserves. Dans beaucoup de cas, sur le plan affectif, elles s'accrochent à d'anciennes relations qui leur sont souvent nuisibles. Elles refusent de se défaire des vieilles idées comme si elles risquaient de perdre quelque chose, et bien souvent elles rejettent le présent et restent dans le passé. Elles ne peuvent lâcher prise de ces idées. Ces mêmes personnes ont généralement du mal à jeter leurs vieux habits et ne s'offrent pas de plaisir par souci de ménager l'avenir. Dans les cas extrêmes, ces personnes peuvent avoir des pensées qui les rendent avides et elles peuvent avoir également un esprit mesquin, l'égoïsme étant une des caractéristiques de leur personnalité, elles ont aussi souvent besoin de l'approbation des autres.
La diarrhée est synonyme de peur, de fuite, de rejet. Elle est très souvent le fait de personnes qui ont peur et qui ne veulent rien garder du passé et rejettent trop vite toutes les idées. Cet état est souvent causé par le désir d'éviter ou de fuir une situation ou une réalité désagréable ou nouvelle.
Certains voyageurs en visite dans des pays pauvres attrapent la diarrhée. La découverte de la misère ou d'une pauvreté immense, ouvre le coeur et dérange inconsciemment le mental autant que l'organisme physique. C'est souvent une réaction inconsciente.