04 50 28 40 23

Découvrez notre magasin !

C.Cial. Les Vertes Campagnes
75 cc rue des Vertes Campagnes
01170 - GEX
Notre sommeil est précieux, il est en effet l'un de nos premiers besoins et la privation de sommeil est souvent vécue douloureusement et avec appréhension, entraînant l'homme dans des tourments qui peuvent aller jusqu'à l'anéantissement de sa conscience, alors que le sommeil n'en est que la suspension...
C'est aussi pendant le sommeil que les tissus et les organes se réparent et se régénèrent et que les fonctions de l'organisme se rétablissent. Le sommeil est un processus actif de régénération.
Pour obtenir de bons résultats, il est important d'associer un traitement psychique (Elixirs Floraux en partie 1-Bases essentielles" en page d'accueil du site) et un traitement physique (les plantes pour leurs propriétés propres), on prend ainsi le problème dans sa globalité c'est à dire corps et esprit. "Etre bien dans sa tête pour être bien dans son corps"...

Le sommeil est une fonction physiologique qui semble facile, mais dès qu'il est perturbé ou troublé, les insomnies sont sources d'angoisses et de fatigues pouvant aller jusqu'à l'épuisement.

Les difficultés de sommeil sont très souvent liées à des problèmes psychiques : le stress bien-sûr, qui épuise l'organisme, mais également les soucis affectifs et professionnels, ainsi que la fatigue chronique qui signale que l'on n'est pas totalement en accord avec la vie que l'on mène. Notre système nerveux n'arrive plus à gérer ces surcroîts de tensions et d'émotions.
C'est pourquoi en associant un traitement psychique (Elixirs Floraux, partie 1 de ce site) et un traitement physique (les plantes pour leurs propriétés propres), on prend le problème dans sa globalité c'est à dire corps et esprit, ce qui est très important pour donner d'excellents résultats,
On estime qu'une personne sur trois dort mal, c'est un des maux de notre siècle. Il est certain que toutes ces causes jouent un rôle, auxquelles il faut ajouter celle de digestions lourdes qui n'en finissent pas. Et pendant que le corps est en digestion, il ne peut s'auto-régénérer, il ne sait pas faire, ou en tout cas il le fait mal, dans de mauvaises conditions.
L'insomnie, notamment chez l'enfant, est souvent accompagnée de cauchemars, ces angoissens nocturnes ne doivent pas être prises à la légère et reflètent des incertitudes et des peurs profondes. La peur la plus fondamentale et la plus essentielle étant la peur de ne pas être aimé, l'angoisse d'être abandonné. Puis avec l'âge grandissant, vient s'ajouter celle, et là bien au fond de notre inconscient... comment on va mourrir.
Dans un monde de plus en plus incertain, dans une société insécurisante, dans des milieux culturels aux contours flous, dans des familles souvent disloquées, il est logique que nos peurs fondamentales remontent à la surface. C'est pour cela que les troubles du sommeil sont de plus en plus répandus.
L'insomnie est un symptôme, un signe, une sonnette d'alarme qu'il convient d'écouter. Fatigue nerveuse et insomnie étant souvent indissociables et signes de mal-être, elles s'accompagnent vite de tristesse, de manque d'énergie et d'élan, avant qu'elles ne deviennent déprime et dépression. Les troubles du sommeil sont des signes avant-coureurs qu'il faut savoir reconnaitre, comprendre et interpréter pour apprendre à les combattre et les surmonter.
Dès lors que l'on sait prendre sa santé en main, tout devient possible car notre organisme a en lui les mécanismes biologiques qui permettent de retrouver l'équilibre et l'harmonie. Il suffit de l'aider par des choses de qualité.


L'importance du rythme biologique

Tout est rythme disaient déjà les Taoïstes. L'inspiration succède à l'expiration, comme le jour à la nuit, le printemps à l'hiver, de même le va et vient des marées et des cycles lunaires ; ainsi en est-il du cycle hormonal de la femme, comme du cycle veille-sommeil qui est appelé circadien ("circa diem" en latin), ce qui veut dire journée.
Le rythme circadien sur 24 heures est malheureusement souvent perturbé et malmené dans notre monde moderne. Toutes les cellules de notre organisme oscillent en permanence au cours de ces 24 heures. C'est la température du corps qui varie, la concentration sanguine de la plupart de nos hormones, mais c'est aussi nos capacités de mémorisation et de concentration qui varient au fil des heures.
Travailler le jour et dormir la nuit c'est ce que font les hommes depuis l'aube des temps, mais la vie moderne avec pour beaucoup, le travail de nuit ou le changement de fuseaux horaires, entraine des perturbations de ce rythme physiologique essentiel.
Notre horlogerie interne régulée par le temps cosmique se trouve décalée, provoquant des perturbations physiologiques éprouvantes pour l'organisme.
A l'état normal, nous disposons de plusieurs horloges biologiques internes qui sont synchrones, qui sont localisées sous forme d'amas cellulaires dans l'hypothalamus, et qui oscillent sur 24 heures en répondant à une organisation interne stable et harmonieuse. C'est ainsi que, chez l'individu normal, à l'éveil, correspondent chaque jour le minimum de la courbe thermique et le maximum de la sécrétion de cortisol. On comprend pourquoi le travail de nuit, les horaires variables et les décalages horaires sont à l'origine de troubles du sommeil et de l'humeur, bien connus des médecins du travail. Le travail de nuit entraîne des modifications de la durée et de la qualité du sommeil, le sommeil diurne est en effet différent du sommeil nocturne, de moins bonne qualité et beaucoup moins long. Les horaires variables sont quant à eux encore plus perturbants car ils obligent à une resynchronisation constante de l'horloge interne finissant par entraîner fatigue, irritabilité et troubles du sommeil.


Le sommeil artificiel
Le recours fréquent aux médicaments chimiques ne permet pas de régler le problème et de retrouver un sommeil réparateur. Il a même été montré que certaines substances comme l'alcool et les somnifères, ou autres drogues, ont des effets de désynchronisation qui favorisent la fatigue et l'épuisement nerveux. L'ironie veut donc que les hypnotiques utilisés par les insomniaques aggravent leur cas puisqu'ils augmentent l'effet de désynchronisation des horloges biologiques.
Chaque soir des millions de personnes avalent des comprimés pour dormir bien qu'on sache qu'une telle consommation engendre de nombreux troubles, et en particulier, favorise les états dépressifs.
Les médicaments psychotropes anxiolytiques (antidépresseurs et somnifères) sont des béquilles chimiques qui peuvent pendant une courte période nous aider à récupérer nos énergies et à rétablir l'harmonie de notre équilibre. Mais ce sont des palliatifs, des "cache-misère" et comme toutes les béquilles, ces médicaments chimiques ne peuvent à long terme qu'atrophier nos propres capacités à récupérer nos équilibres physiologiques et naturels. Ils nous font fuir une réalité mais ne la changent pas ; ils endorment notre clairvoyance et notre capacité d'autonomie, ils entravent notre degré de liberté. Ils peuvent faire de nous des moutons dociles mais pas des êtres responsables.
Ces produits ont des effets secondaires néfastes, telle que la somnolence, la baisse de la vigilance et des performances. Leur utilisation à long terme peuvent entrainer les troubles de la mémoire. Associés à l'alcool qui potentialise leur effet, ces produits deviennent redoutables : l'action d'une bière est en effet triplée lorsqu'elle est "agrémentée" d'un ou deux comprimés.
Par ailleurs, la plupart des somnifères perdent très vite de leur efficacité, ce qui nécessite d'augmenter progressivement les doses, donnant lieu au fameux phénomène d'accoutumance comme on le rencontre avec toutes les drogues et en particulier l'alcool.
Ces médicaments peuvent nous aider à passer un cap très difficile mais il faut les conserver en tant que palliatifs momentanés, il est en effet facile de comprendre que la prise régulière de ces médicaments risque d'atrophier nos propres capacités de résistance et nos propres énergies demeurent inutilisées. Ces remèdes ne font que dissimuler les troubles du sommeil : ils ne les guérissent pas.


Le magnésium et le sommeil
Le besoin varie d'un sujet à l'autre, et comme l'apport alimentaire ne couvre pas tous les besoins, l'apport complémentaire de magnésium, sous forme thérapeutique parfaitement assimilable, est souvent nécessaire. En effet, pour tout effort, nos cellules ont principalement besoin d'oxygène, de glucides, et de magnésium.
S'il y a carence, les tissus deviennent amorphes et la cellule ne retrouve plus le repos, elle reste excitée, d'où des troubles de la contraction musculaire, des fourmillements, des crampes, des spasmes des muscles de la face notamment, des contractions douloureuses, des troubles du sommeil ...
L'homme, de plus en plus soumis aux agressions multiples de la vie, en atmosphère polluée, l'excès de bruits, les angoisses, les contrariétés, les soucis,privés ou professionnels, le manque d'exercice physique et une alimentation défectueuse associée à l'abus de tabac ou d'alcool, use son organisme et dépense beaucoup de magnésium.
De nombreux médicaments provoquent une fuite importante en magnésium.
Les médicaments contre l'hypertension, ayant souvent une action diurétique, entrainent une augmentation de la perte en magnésium qu'il est important de compenser par un apport supplémentaire. De même pour les laxatifs, les corticoïdes et les contraceptifs oraux, en effet les oestrogènes contenus dans les pilules contraceptives provoquent une baisse importante du taux de magnésium.


Dormir sans médicament
Mais comment se passer de somnifères lorsque l'on est enfermé dans l'engrenage fatal ?
90 % des patients traités pendant plus d'un an présentent des symptômes de sevrage, c'est-à-dire qu'à chaque tentative d'arrêt du traitement, il se produit un "effet rebond" qui entraine des troubles plus importants qu'avant le début du traitement : insomnie rebelle, troubles de la mémoire, poussée d'angoisse, vertiges, maux de tête. Il y a donc une véritable assuétude du patient vis-à-vis de son médicament ; médecins et malades sont ainsi piégés par une prescription dont ils ont du mal à se passer.
Des études ont permis de mieux comprendre ce mécanisme par lequel les patients sont prisonniers de leurs drogues. La plupart des substances psychotropes, y compris l'alcool, provoquent un effet sédatif et hypnotique sur le système nerveux et engendrent des modifications importantes de la structure des membranes de phospholipides situées au niveau des cellules nerveuses. Ces substances psychotropes entrainent une solubilisation de ces membranes qui deviennent moins rigides et plus fragiles, ce qui conduit aux phénomènes d'ébriété et d'endormissement bien connus.
Face à cette agression, l'organisme réagit en tentant, par divers processus biologiques, de lutter contre l'hyperfluidité des membranes qui sont le lieu d'échange et de coordination de toute l'activité cérébrale. Ceci explique que le patient soit sans cesse obligé d'augmenter les doses tandis que l'organisme lutte contre cette trop grande fluidité des membranes en les rigidifiant. C'est là que se situe l'engrenage fatal qui conduit à l'intoxication médicamenteuse ou alcoolique. Si le sevrage est brutal, le patient se retrouve soudain en état de déséquilibre avec des membranes trop rigides au niveau cérébral : c'est le syndrome du sevrage.
Prendre des compléments naturels de grande qualité permet de palier aisément à ce sevrage et de retrouver un équilibre de son sommeil de façon saine et durable, sans aucune contre indication, ni aucun effet secondaire.


Conclusion

 

Le magnésium est un des constituants fondamentaux de la matière vivante de nos organismes. C'est un régulateur de l'excitabilité neuromusculaire. Au niveau cérébral, il exerce un effet psychosédatif. D'une manière générale, le magnésium possède une action équilibrante sur le système nerveux, décontracturante et défatigante sur le muscle.

Le sommeil se prépare le jour car il est le reflet d'un accord parfait entre l'esprit et le corps. L'hygiène alimentaire, l'exercice physique régulier et équilibré, la diminution ou l'arrêt de la consommation des excitants, l'utilisation de substances naturelles et biologiques de qualité, constituent les étapes qui conduisent normalement à une nuit calme et détendue. L'impact d'une telle attitude étant énorme sur la santé et sa conservation et s'aider avec les Elixirs Floraux, cela donne des résultats remarquables.